"Je ne suis pas un couturier, je suis un artisan, un fabricant de bonheur"
Yves Saint Laurent

LA CRÉATRICE

Depuis tout ce temps que vous me suivez, je ne vous ai encore jamais parlé de PP, je souhaitais que ça reste personnel mais il est temps à présent de vous expliquer,
je porte mes grands parents dans mes créations.

Le premier P est celui de Palma, en référence à mon grand-père, il n’est autre que mon troisième prénom (le prénom de sa maman), une partie de moi. Résistant & maçon avec lui j’ai découvert sa passion, le dessin. Entre sieste et jeu de dame, il me dessinait des voitures que je m’empressais de colorier, encore aujourd’hui je pourrais vous les redessiner.
je me revois, petite fille émerveillée par son papi

Le deuxième P est celui de Polisca, il est le nom de jeune fille de ma grand-mère, Couturière de métier, elle travaillait face à la fenêtre, le soleil frappait à travers celle-ci et arrivait sur ce canapé ou je l’observais pendant des heures. Maintenant, une magnifique peinture de Rose est à sa place, pour marquer cet endroit comme « la place de ma Rose »

La coupe et le bruit tranchant de ses énorme ciseaux de tailleurs, le bruit sans cesse de sa machine à coudre, ses ongles cabossés par toutes ces aiguilles qui ont traversés bien plus que le tissu…, cet hippopotame ou étaient plantées ses aiguilles à coudre.
Ce qui change aujourd’hui c’est que ses ciseaux, son hippopotame, son mètre de couturier, son dès à coudre, sont miens.
C’est une part d’elle qui créé chaque jour avec moi. C’est une façon pour moi de la sentir et de la faire vivre à mes côtés.

Elle aimait tant ses Roses, pour ma soeur et moi, il nous était important de la couvrir de rose de son jardin. Je crois que dans cette horrible douleur c’est ce qu’il me restera de plus beau.
A tes deux deux roses éternelles, tes poupées.
Voici l’histoire de La Rose de Palma.

PP est le monde de la création que j’ai découvert grâce à eux.

Elle m’a donné pour héritage son métier, sa passion, ses doigts de fée. Alors si vous me demandez qui est mon modèle ? Je vous répondrais, Ma Rose.
« Je ne suis pas systématiquement la mode, je porte ce qu’il me plait. Mes créations reflètent ma personnalité. Ce qui est génial quand on est créateur, c’est qu’on n’a pas de limites. Les gens nous aiment pour nos créations et notre personnalité. Je suis un caméléon de style, j’aime l’originalité et l’unique.

 

SAVOIR FAIRE

Artisane couturière, PP imagine et confectionne ses modèles

LES MATIÈRES

Du velours, de la laine, du satin polyester, du coton, de la toile cirée, de la doublure satinée, de la soie, de l’acétate de cellulose… Un mélange de matières harmonieuses

.
.
.

LES MARQUES

Une marque dédiée à la femme sous le nom de PP (Palma Polisca) ainsi qu’une marque pour homme, 1924

Fermer le menu
×
×

Panier